Visit
San Mames
Gabarra Athletic Club

29/06/201729/06/2017

La Gabarra ou comment l’Athletic Club célèbre ses victoires

L’Athletic Club possède sa « Cathédrale » (le stade de San Mamés), ses couleurs (le rouge et le blanc), ses lions (les joueurs) et sa Gabarra : la façon particulière et différente dont les supporters célèbrent leurs titres et victoires.

D’autres équipes célèbrent leurs triomphes jugés sur un bus. Mais l’Athletic Club le fait en sillonnant la Ría de Bilbao à bord de sa Gabarra, une embarcation qui possède sa propre histoire.

C’était en 1983 et l’Athletic Club remportait la Ligue pour la septième fois. Vingt-sept ans s’étaient écoulés depuis la dernière fois où l’équipe avait remporté le titre et dix ans sans remporter aucun autre titre.

Biscaye était plongée dans une époque triste et grise, en pleine reconversion industrielle et avec un taux de chômage élevé. Et l’Athletic Club décida d’offrir une victoire à ses supporters pour qu’ils retrouvent le sourire.

L’un des membres de la direction, Cecilio Gerrikabeitia, qui avait assisté à de nombreux triomphes de l’Athletic Club, pensa que l’esplanade de l’Hôtel de ville serait trop petite pour accueillir tant de monde.

Et c’est en écoutant une chanson qu’il eut une idée qui le ferait entrer dans la légende et resterait gravée dans les mémoires. La chanson disait : « Une gabarra descendait le fleuve Nervion, rumba la rum… »

Les gabarras étaient un type d’embarcation indispensable pour la richesse du territoire. Une sorte de bateau à coque plate, sans moteur, qui devait être trainé et qui servait à transporter du fer.

Cette année-là, une gabarra serait rebaptisée comme l’Athletic et ne transporterait plus jamais de fer. Elle allait devenir le premier témoin des victoires rouges et blanches.

L’histoire de la Gabarra

Près d’un million de personnes se concentrait en 1983 sur les rives du Nervion, pour célébrer le triomphe. Le trajet, qui dura trois heures (de Las Arenas à l’Hôtel de ville de Bilbao) resta gravé cette année-là et la suivante, dans la mémoire des joueurs et des supporters. Car en 1984, après les inondations catastrophiques, l’Athletic Club gagna à nouveau.

Cette tradition, célébrée deux fois uniquement pendant toute l’histoire de l’Athletic Club, est restée profondément ancrée dans le cœur des supporters, qui rêvent de revoir l’embarcation sillonner la Ría, et la teindre de rouge et de blanc.

Pourtant la Gabarra ne s’est pas reposée sur ses lauriers. Elle s’est avérée un outil de travail essentiel dans le port pour transporter des matériaux, réparer les quais et pour le mouillage des bouées. Depuis 2013, elle se trouve au Musée de la mer de Bilbao.

 

 

Espaces uniques Bilbao

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez les contenus dans votre boîte mail

J'ai lu et j'accepte la politique de protection des données.